AccueilPortailCalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (poesie) ELLE FERMA LES YEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanguine
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1917
Age : 37
Localisation : Là ou on m'attend le moins
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: (poesie) ELLE FERMA LES YEUX   Mar 6 Mar - 10:42


ELLE FERMA LES YEUX

Ils étaient là, reposant sur la terre chaude. Tranquille, la meute groupée savourait en silence, ce début d’après midi baignant sous les rayons de l’astre lumineux. Le dominant, majestueux, gueule entrouverte, truffe humide pointée vers le ciel, analysait les odeurs étrangères. Oreilles dressées, les yeux mi-clos, il veillait sur son clan.

Un frisson l’envahit ; étrange, puissant et indescriptible. Une poussée de fièvre, une émotion intense, accapara son âme. Elle sentit tout à coup les senteurs d’humus, elle entendit couler la rivière, le bruissement du vent sur la cime des arbres, Elle respira l’odeur apaisante des ventres chauds et haletants.

Elle voyait la fourrure des bêtes se soulever légèrement sous la brise incessante.
Plus loin les louveteaux dormaient serrés les uns contre les autres à l’ombre d’un rocher. On aurait dit une pelote de laine blanche.

Elle croisa son regard. Deux perles d’or la fixaient à présent, et c’est le soleil tout entier qui s’immisça en elle.

Elle ferma les yeux…

Le loup blanc approche de la masse couchée
Gisante, inerte et froide, de neige enveloppée.
Les yeux, jadis d’or, vers le ciel tournés
Recouverts aujourd’hui par un voile givré.
Il fouille de sa gueule dans la fourrure épaisse,
La langue douce ébauche une ultime caresse,
Se couche endolori par la peine profonde
La tête reposant sur la blessure immonde.
Quelques minutes encore, enfin il se relève,
Droit, campé sur ses pattes, le long museau s’élève
Vers la lune rougie, semblant éclaboussée
Du sang frais de la bête, par la mort terrassé.
La nuit s’est éveillée, les oiseaux se sont tus.
La forêt bouleversée s’emplit de la complainte,
Du chant de désespoir de l’ami éperdu
Qui pleure longuement sur une flamme éteinte.

Elle croisa son regard. Deux perles d’or la fixaient, intenses et profondes, et c’est une étrange lumière qui s’immisça en elle…

LOUP PAPEMICH
Revenir en haut Aller en bas
http://photoshop.forums-actifs.net/
Jason
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2007
Localisation : USA
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: (poesie) ELLE FERMA LES YEUX   Mar 6 Mar - 11:49


ELLE FERMA LES YEUX


Voila mon méchoui pour ce soir drunken 4 petits caniche :x

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sanguine
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1917
Age : 37
Localisation : Là ou on m'attend le moins
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: (poesie) ELLE FERMA LES YEUX   Mar 6 Mar - 11:52

gros mechant drunken je vais finir par te mordre toi .
Revenir en haut Aller en bas
http://photoshop.forums-actifs.net/
MaDMaC
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4656
Age : 143
Localisation : Là où personne ne me trouvera...
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: (poesie) ELLE FERMA LES YEUX   Mar 6 Mar - 22:27

lui il risque pas avec son masque pffff hi hi hi ok je sors! What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (poesie) ELLE FERMA LES YEUX   

Revenir en haut Aller en bas
 
(poesie) ELLE FERMA LES YEUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier jour avec sa guitare
» (H) JACK O'CONNELL ? elle cherche tes yeux dans tous les regards qu'elle croise.
» TREVOR ? elle a les yeux qui crient "braguette".
» elle a mes yeux et ton rire de vache. (mango)
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Creatures of Darkness :: Donjon de détente :: Le coin des Poêtes-
Sauter vers: